Trouver Dieu en contemplant la Création – un art trop peu connu

La Création peut-elle nous révéler quelque chose de Dieu ? La contemplation de la Création n’est-elle accessible qu’aux savants ? Saint Jean-Paul II répond.

« (…) il est urgent avant tout d’entretenir en nous et chez les autres, un regard contemplatif. Ce regard naît de la foi dans le Dieu de la vie, qui a créé tout homme en le faisant comme un prodige (cf. Ps 139 (138). C’est le regard de celui qui voit la vie dans sa profondeur, en en saisissant les dimensions de gratuité, de beauté, d’appel à la liberté et à la responsabilité. C’est le regard de celui qui ne prétend pas se faire le maître de la réalité, mais qui l’accueille comme un don, découvrant en toute chose le reflet du Créateur et en toute personne son image vivante (cf. Gn 1, 27 ; Ps 8, 6). » (Encyclique Evangelium Vitae, 25.03.1995)

« L’homme est en effet appelé à célébrer Dieu en contemplant la création. “Si ses œuvres sont belles, combien est plus grande la beauté du Créateur ?”, dira saint Augustin. En adorant la majesté de Dieu, le fidèle le vénère comme le Seigneur de l’univers. En reconnaissant sa bonté à travers la création tout entière, l’homme loue le Dieu miséricordieux, proche de ses créatures, en particulier de son peuple. » (Audience générale, 17.07.2002)

« (…) en restant en contact avec la nature, nous accueillons dans notre existence humaine le mystère même de la création, qui se découvre devant nous avec une richesse et une variété inouïe d’êtres visibles, et en même temps attire constamment vers ce qui est caché, ce qui est invisible. (…) Il est bon pour l’homme de lire dans ce livre merveilleux qu’est le “livre de la nature”, tout grand ouvert pour chacun de nous. (…) La nature (…) est donnée à l’homme comme objet d’admiration et de contemplation, comme un grand miroir du monde. L’alliance du Créateur avec sa créature s’y reflète ; son centre se trouve dès l’origine en l’homme, créé d’emblée “à l’image” de son Créateur. » (Lettre apostolique Dilecti Amici, 31.03.1985)

« En utilisant le regard intérieur de l’âme, lorsque l’intuition religieuse n’est pas distraite par la superficialité, l’homme et la femme peuvent découvrir que le monde n’est pas muet, mais parle du Créateur. Comme le dit l’ancien sage, “la grandeur et la beauté des créatures font, par analogie, contempler leur Auteur” (Sg 13, 5). Saint Paul rappelle aussi aux Romains que “ce qu’il [Dieu] a d’invisible depuis la création du monde se laisse voir à l’intelligence à travers ses œuvres” (Rm 1, 20) (…) la création constitue comme une première révélation, qui possède un langage éloquent : elle est comme un autre livre sacré dont les lettres sont constituées par la multitude de créatures présentes dans l’univers. » (Audience générale, 30.01.2002)


Références :
https://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr.html pour citations de discours, homélies, audiences générales, messages, lettres, encycliques

Partager ce post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Sanctifier toutes les activités par ses talents et sa créativité.