bébé

Un bébé qui a failli ne jamais naître

Emilia Kaczorowska Wojtyla attend son troisième enfant, mais elle est très malade, alors ses médecins lui conseillent de ne pas garder le bébé.

Emilia Kaczorowska est née le 26 mars 1884, à Bielsko-Biala, à environ 80 km à l’Ouest de Cracovie, ville où sa famille déménage quand elle est encore petite. Elle est gaie et sereine, malgré sa santé fragile due à une malformation cardiaque et ses deuils familiaux. Elle a perdu ses parents alors qu’elle était très jeune, ainsi que quatre de ses huit frères et sœurs. Elle apprend le métier de couturière pour gagner sa vie. Elle fréquente une église catholique de Cracovie et c’est là qu’elle rencontre Karol Wojtyla.

Lui est un peu plus âgé qu’elle, il est né le 18 juillet 1879, à Lipnik, à 150 km à l’Est de Cracovie. Il avait appris le métier de tailleur, puis s’était enrôlé dans l’armée. L’uniforme lui donne beaucoup d’élégance et de charme. C’est quelqu’un de sérieux, généreux, discret et loyal.

Les deux jeunes gens tombent amoureux et se marient le 10 février 1904. Ils déménagent alors à Wadowice, à 45 km à l’Ouest de Cracovie. Leur premier enfant, Edmund, naît le 27 août 1906. Il est beau et robuste.

Vu la santé d’Emilia devenant toujours plus fragile, les médecins lui conseillent de ne pas avoir d’autres enfants. Elle vit sereinement et administre les affaires de la maison avec sagesse, le revenu de son mari et ce qu’elle gagne comme couturière n’étant pas très élevé. Elle tombe à nouveau enceinte fin 1915. La grossesse est difficile. Le 7 juillet 1916 naît Olga, après un accouchement compliqué. La petite fille ne survit que quelques heures.

Depuis lors, Emilia souffre beaucoup, avec des douleurs très violentes du dos, des vertiges et des pertes de connaissance. Ces malaises la clouent au lit pendant plusieurs jours et elle est régulièrement hospitalisée à Cracovie. Edmund est alors seul avec son papa, lui aussi de santé modérément robuste, ce qui le mène à prendre sa retraite de sa carrière militaire et à travailler comme tailleur, à la maison.

Emilia est très malade du cœur et des reins. Ses médecins lui expliquent qu’elle doit mener une existence tranquille, sans se fatiguer, et surtout ne pas envisager d’avoir d’autres enfants. Fin 1919, elle se rend compte d’être à nouveau enceinte. Ses médecins lui recommandent alors d’avorter, en raison des risques pour sa santé et celle du bébé. Elle décide toutefois de garder l’enfant et de s’en remette à Dieu, avec confiance. La grossesse est pleine de complications et l’accouchement très difficile, mais un bébé en bonne santé naît le 18 mai 1920, à Wadowice. Les Saints patrons qui lui sont donnés sont Karol (Charles) et Jozef (Joseph). Il est baptisé le 20 juin à l’église Sainte-Marie, toute proche de sa maison. Le futur Saint Jean-Paul II est né.


Références :
L’enfance de Jean-Paul II, Alain Vircondelet, Editions Artège, 2015
www.santiebeati.it

Partager ce post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Sanctifier toutes les activités par ses talents et sa créativité.