oncle

Père Wojtyla l’oncle d’une drôle de famille

Don Karol s’entend très bien avec les étudiants, qui l’apprécient énormément. Il fait de plus en plus d’activités avec eux et fonde une drôle de famille.

Les étudiants apprécient énormément Don Karol et lui font confiance. Ils se sentent libres de parler avec lui et de lui poser des questions. Il est une référence pour ces jeunes. Il célèbre la Messe pour eux le matin avant leurs examens et va les rejoindre le soir pour fêter. Ils deviennent des amis. La liberté et la bonté qui règnent au sein du groupe est en fort contraste avec l’ambiance universitaire, où l’on ne s’exprime pas franchement, de peur qu’il n’y ait des informateurs à la botte du régime.

Petit à petit, l’équipe s’agrandit, les jeunes en invitant d’autres et Don Karol en incluant aussi, surtout quand il voyait quelqu’un qui lui semblait avoir besoin d’amis. Cette équipe se considère désormais comme une famille et, dès 1951, se surnommera Rodzinka, la “petite famille”. Comme les activités de jeunes avec des prêtres sont suspectées d’être subversives par le régime, Père Wojtyla sera surnommé l’ “oncle” dès 1952.

La jeune famille fait de plus en plus d’activités et, dès l’été 1953, elle commencera à partir en excursion, en montagne et en kayak. Ces moments sont aussi l’occasion de discuter de questions qui préoccupent particulièrement les jeunes, comme la vie de couple, le mariage, les enfants, la famille. Il est leur guide et leur confident : « il m’est souvent arrivé (…) d’être celui auquel les jeunes confiaient les secrets de leurs cœurs, avec qui ils parlaient volontiers de leur vocation au mariage et à la vie de famille. J’ai alors appris la grande vérité sur l’amour et sur la responsabilité (…). » (Homélie, 15.12.1994) Il célèbre aussi la Messe pour eux, en plein air. C’est un genre d’« apostolat de l’excursion ». (LIV JA)

« Depuis le début, quand j’étais un jeune prêtre, j’ai passé de nombreuses heures à parler avec les étudiants dans les “campus” des universités ou en promenade avec eux au bord des lacs, en montagne et sur les collines. J’ai passé beaucoup de soirées à chanter avec les jeunes, garçons et filles (…). » (Discours, 15.09.1987)

L’humour fait aussi partie intégrante de leur quotidien, vu que Père Wojtyla aime énormément plaisanter, tout en faisant attention à ne jamais blesser personne.

D’autres groupes s’ajouteront au cercle de Don Karol, comme un qui s’appellera Paczka, “la bande”, et pour finir, il les regroupa sous le nom de Srodowisko, “le milieu”, “l’environnement”.


Références :
Jean Paul II – Témoin d’espérance, George Weigel, Editions Jean-Claude Lattès, 2005
Pope John Paul II, The biography, Tad Szulc, Scribner, 1995
Jean-Paul II – La biographie, Andrea Riccardi, Parole et Silence, 2014
LIV JA : J’ai vécu avec un saint, Stanislaw Dziwisz, entretiens avec Gian Franco Svidercoschi, Editions du Cerf, 2014
https://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr.html

Partager ce post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Sanctifier toutes les activités par ses talents et sa créativité.