Les Commandements de l’Amour – pour une vie réussie

Peut-on aimer Dieu sans aimer son prochain ? Qui a dit qu’il fallait aimer son prochain ? Pourquoi aimer son prochain? Saint Jean-Paul II répond.

« Celui qui aime Dieu de tout son cœur et le reconnaît comme “Dieu unique”, et donc comme Père de tous, ne peut considérer ceux qu’il rencontre que comme des frères. Aimer son prochain comme soi-même. » (Homélie, 05.11.2000)

« L’amour de Dieu et l’amour des frères sont en effet indissociables, comme nous l’a rappelé la première Epître de Jean : “Nous reconnaissons que nous sommes les enfants de Dieu à ce que nous aimons Dieu et que nous pratiquons ses commandements” (5, 2). L’Apôtre nous rappelle ici à la vérité de l’amour, nous montrant dans l’observance des commandements la mesure et le critère. Il n’est pas facile, en effet, d’aimer d’un amour profond, fait de don authentique de soi. Cet amour ne s’apprend qu’à l’école de Dieu, à la chaleur de sa charité. En fixant le regard sur Lui, en nous syntonisant sur son cœur de Père, nous devenons capables de regarder nos frères avec des yeux nouveaux, dans une attitude de gratuité et de partage, de générosité et de pardon. Tout cela est la miséricorde ! » (Homélie, 30.04.2000)

« Il faut retrouver (…) le vrai visage de la foi chrétienne qui n’est pas seulement un ensemble de propositions à accueillir et à ratifier par l’intelligence. Au contraire, c’est une connaissance et une expérience du Christ, une mémoire vivante de ses commandements, une vérité à vivre. (…) La foi est une décision qui engage toute l’existence. Elle est une rencontre, un dialogue, une communion d’amour et de vie du croyant avec Jésus-Christ, (…) et elle nous permet de vivre comme il a vécu (cf. Ga 2, 20), c’est-à-dire dans le plus grand amour de Dieu et de nos frères. » (Encyclique Veritatis Splendor, 06.08.1993)

« “Tu aimeras ton prochain comme toi-même” (Mt 19, 19 ; cf. Mc 12, 31). Dans ce commandement s’exprime précisément la dignité particulière de la personne humaine, qui est la “seule créature sur terre que Dieu a voulue pour elle-même” (Gaudium et Spes n.24). » (Encyclique Veritatis Splendor, 06.08.1993)

« Le plus grand éclairage est le commandement de l’amour de Dieu et du prochain. En lui, la liberté de l’homme trouve sa réalisation la plus complète. La liberté est pour l’amour : sa réalisation au moyen de l’amour peut parvenir aussi à un degré héroïque. Le Christ parle en effet de “donner sa vie” pour ses frères, pour les autres êtres humains. » (LIV ME)


Références :
https://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr.html pour citations de discours, homélies, audiences générales, messages, lettres, encycliques
LIV ME : Livre Mémoire et identité, Editions Flammarion, Paris, 2005

Partager ce post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Sanctifier toutes les activités par ses talents et sa créativité.