La confession – un soulagement pour l’âme

A quoi sert la confession ? Les saints se confessent-ils ? Pourquoi tout raconter à un curé et pas uniquement à Dieu ? Saint Jean-Paul II répond.

« Dans le Nouveau Testament, le pardon de Dieu se manifeste à travers les paroles et les gestes de Jésus. En remettant les péchés, Jésus révèle le visage de Dieu, Père miséricordieux. Prenant position contre certaines tendances religieuses caractérisées par une sévérité hypocrite à l’égard des pécheurs, il illustre à diverses occasions combien la miséricorde du Père envers tous ses fils est grande et profonde (cf. Catéchisme de l’Eglise catholique, n. 1443). » (Audience générale, 08.09.1999)

« Jésus est le médiateur unique et nécessaire du salut éternel. (…) Il est donc illusoire et nuisible de prétendre régler ses propres comptes avec Dieu, en faisant abstraction de l’Eglise et de l’économie sacramentelle. Il est significatif que le Ressuscité, le soir de Pâques, dans un contexte semblable, ait conféré aux Apôtres le pouvoir de remettre les péchés et en ait déclaré la nécessité (cf. Jn 20, 23). » (Discours, 31.03.2001)

« (…) le Sauveur et son œuvre salvifique ne sont pas liés à quelque signe sacramentel au point de ne pouvoir, en n’importe quel moment et domaine de l’histoire du salut, agir en dehors et au-dessus des sacrements. Mais à l’école de la foi, nous apprenons que le même Sauveur a voulu et disposé que les humbles et précieux sacrements de la foi soient ordinairement les moyens efficaces par lesquels passe et agit sa puissance rédemptrice. Il serait donc insensé et pas seulement présomptueux de vouloir laisser arbitrairement de côté des instruments de grâce et de salut que le Seigneur a institués et, en l’occurrence, de prétendre recevoir le pardon sans recourir au sacrement institué par le Christ précisément en vue du pardon. » (Exhortation apostolique Reconciliatio et Paenitentia, 02.12.1984)

« (…) le sacrement de Pénitence est (…) débordant de l’amour miséricordieux du Seigneur. » (Exhortation apostolique Reconciliatio et Paenitentia, 02.12.1984)

« Nous ne serons jamais suffisamment saints, pour ne pas avoir besoin de cette purification sacramentelle : l’humble confession, faite avec amour, suscite une pureté toujours plus parfaite dans le service de Dieu et dans les motivations qui le soutiennent. La Pénitence est un sacrement d’illumination. (…) Celui qui se confesse fréquemment, et qui le fait avec le désir de s’améliorer, sait qu’il reçoit dans le sacrement, avec le pardon de Dieu et la grâce de l’Esprit, une lumière précieuse pour avancer sur son chemin de perfection. » (Discours, 27.03.2004)

« (…) les grands saints canonisés sont généralement eux aussi issus de cette pratique de la confession » (Exhortation apostolique Reconciliatio et Paenitentia, 02.12.1984)


Références :
https://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr.html pour citations de discours, homélies, audiences générales, messages, lettres, encycliques

Partager ce post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Sanctifier toutes les activités par ses talents et sa créativité.