La confiance en Dieu – la suite logique de la foi

A quoi cela sert-il de faire confiance à Dieu ? Mais peut-on vraiment Lui faire confiance, vu tout le mal et les drames du monde ? Saint Jean-Paul II répond.

« Au cours des immanquables épreuves et difficultés de l’existence, comme dans les moments de joie et d’enthousiasme, placer sa confiance dans le Seigneur met l’âme en paix, conduit à reconnaître le primat de l’initiative divine et ouvre l’esprit à l’humilité et à la vérité. Jezu, ufam Tobie. Jésus, je place ma confiance en toi ! Des milliers et des milliers de personnes pieuses à travers le monde répètent cette invocation simple et suggestive. C’est dans le cœur du Christ que celui qui est angoissé par les soucis de l’existence trouve la paix ; que celui qui est affligé par la souffrance et par la maladie obtient le soulagement ; que celui qui se sent étouffé par l’incertitude et par l’angoisse fait l’expérience de la joie, parce que le cœur du Christ est un abîme de consolation et d’amour pour qui recourt à Lui avec confiance. » (Discours, 01.03.2003)

« Nous sommes donc appelés à collaborer avec Dieu, dans une attitude de grande confiance. Jésus nous enseigne à demander au Père céleste notre pain quotidien (cf. Mt 6, 11 ; Lc 11, 3).  (…) Il nous enseigne à placer en Dieu une immense confiance, même lors des moments les plus difficiles : cloué sur la Croix, Jésus s’abandonne totalement au Père : “Père, en tes mains je remets mon esprit” (Lc 23, 46). Avec cette attitude, Il élève à un degré sublime ce que Job avait résumé dans les célèbres paroles : “Yahvé avait donné, Yahvé a repris : que le nom de Yahvé soit béni !” (Jb 1, 21). Même ce qui est humainement considéré comme un malheur, peut appartenir au grand dessein de l’amour infini avec lequel le Père pourvoit à notre salut. » (Audience générale, 24.03.1999)

« (…) nous assistons souvent à des épisodes et à des événements dramatiques qui sèment dans l’opinion publique l’égarement et l’angoisse. L’homme moderne apparaît sûr de lui, et pourtant, en particulier dans des moments cruciaux, il doit se mesurer à son impuissance, il ressent l’incapacité à intervenir, et, par conséquent, il vit dans l’incertitude et dans la peur. C’est dans la prière récitée avec foi que réside le secret pour affronter, non seulement dans les situations d’urgence, mais jour après jour, les difficultés et les problèmes personnels et sociaux. Celui qui prie ne se décourage pas même devant les difficultés les plus graves, car il sent Dieu à ses côtés et trouve refuge, sérénité et paix entre ses bras paternels. En s’ouvrant avec confiance à Dieu, nous nous ouvrons avec une plus grande générosité au prochain ; nous devenons capables de construire l’histoire selon le projet divin. » (Angélus, 08.09.2002)

« (…) il faut faire confiance à Dieu comme si tout dépendait de lui et, en même temps, s’engager avec générosité comme si tout dépendait de nous. » (Exhortation apostolique Vita Consecrata, 25.03.1996)


Références :
https://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr.html pour citations de discours, homélies, audiences générales, messages, lettres, encycliques

Partager ce post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Sanctifier toutes les activités par ses talents et sa créativité.