L’enseignement – un piège si on oublie l’essentiel

Que doit-on enseigner ? Est-il indispensable de toujours vouloir en savoir plus ? Quel est le piège de l’enseignement ? Saint Jean-Paul II répond

« Nous vivons un moment d’accélération du progrès scientifique, dans tous les secteurs. L’expansion des connaissances se manifeste aujourd’hui par l’accumulation d’une quantité inimaginable de données. Ce ne sont pas seulement les disciplines scientifiques et expérimentales qui se trouvent impliquées dans cette fragmentation du savoir mais également les sciences humaines, que ce soit la philosophie ou l’histoire, le droit, la linguistique, etc. L’homme ne peut ni ne doit arrêter ces poussées du progrès scientifique car il se voit encouragé par Dieu lui-même à assujettir le monde (cf. Gn 1, 28) par son travail. Cependant, dans une tâche pareille, il est nécessaire qu’il n’oublie pas la nécessité d’intégrer son engagement d’étude et de recherche dans un savoir de dimension plus globale ; autrement, en promouvant la science et la culture, il risque de perdre la notion même de son être, le sens plein et complet de son existence et, par conséquent, il agira dans un désaccord déchirant avec son identité particulière. En effet, lorsque l’homme perd de vue l’unité intérieure de son être, il risque de se perdre lui-même, même s’il peut, en même temps, s’accrocher à de nombreuses certitudes partielles concernant le monde ou à des aspects marginaux de la réalité humaine. Pour ces raisons, (…) il a besoin de réfléchir sur sa destinée transcendante, gravée en lui comme créature de Dieu. C’est là, dans ce savoir, que se trouve le fil qui noue tout l’agir de l’homme dans une harmonieuse unité. » (Discours, 01.04.1980)

« Dans une société en quête de sens, l’Ecole catholique est appelée à diffuser avec clarté et vigueur le message chrétien, tout en respectant ceux qui ne partagent pas ses convictions mais qui souhaitent cependant bénéficier de ses méthodes d’enseignement. Soucieuse d’apporter sa contribution à la relation entre l’Evangile et les cultures, l’Ecole catholique situe le savoir dans l’horizon de la foi, pour qu’il devienne une sagesse de vie et qu’il conduise les hommes au vrai bonheur, que Dieu seul peut donner. » (Message pour la Journée Mondiale de l’Alphabétisation 1999)

« Le problème de l’instruction a toujours été étroitement lié à la mission de l’Église. Au cours des siècles, elle a fondé des écoles à tous les niveaux ; elle a donné naissance aux Universités médiévales en Europe : à Paris comme à Bologne, à Salamanque comme à Heidelberg, à Cracovie comme à Louvain. A notre époque aussi elle offre la même contribution partout où son activité en ce domaine est demandée et respectée. » (Discours, 02.06.1980)


Références :
https://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr.html pour citations de discours, homélies, audiences générales, messages, lettres, encycliques

Partager ce post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Sanctifier toutes les activités par ses talents et sa créativité.