Les droits de l’homme – une volonté divine

Dieu nous a créés à Son image et ressemblance. Nous sommes donc des créatures sacrées, d’une dignité incomparable, qui méritent un respect absolu.

« (…) tout homme, quelles que soient ses convictions personnelles, porte en lui l’image de Dieu et mérite donc le respect. » (Encyclique Centesimus Annus, 01.05.1991)

« En tout être humain se reflète l’image de Dieu. C’est ici la plus profonde “vérité” de l’homme qui, en aucun cas, ne peut être niée ou violée. En définitive, tout outrage fait à l’homme constitue un outrage à son Créateur, qui l’aime avec un amour de Père. » (Homélie, 06.06.2004)

« La conception chrétienne de l’homme a été à l’origine de la tradition européenne du respect des droits humains, qui a trouvé ensuite écho dans les statuts modernes et dans les déclarations des droits de l’homme des Nations Unies. »  (Discours, 12.11.1981)

« En quoi consistent les Droits de l’homme ? On voit clairement que ces droits ont été inscrits dans l’ordre de la création par le Créateur Lui-même. On ne peut parler ici de concessions faites par des institutions humaines, gouvernements ou organisations internationales. Ces institutions n’expriment que ce que Dieu a inscrit dans l’ordre qu’Il a Lui-même créé, ainsi que dans la conscience morale ou dans le cœur de l’homme (…). » (LIV ED) 

« Quand Dieu est nié et quand on vit comme s’Il n’existait pas, ou du moins sans tenir compte de ses commandements, on finit vite par nier ou par compromettre la dignité de la personne humaine et l’inviolabilité de sa vie. » (Encyclique Evangelium Vitae, 25.03.1995)

« (…) l’Église tient à défendre l’homme qui a été créé à l’image et à la ressemblance de Dieu. Et ce qui fait la dignité de l’homme, c’est qu’il est capable de reconnaître les plus hautes valeurs spirituelles au cœur de sa vie quotidienne (…). » (Homélie, 25.02.1992) 

« Face à la tragédie de l’humanisme athée, il est du devoir des croyants d’annoncer et de témoigner que le véritable humanisme se manifeste dans le Christ. Ce n’est que dans le Christ que la personne peut pleinement se réaliser. » (Discours, 22.06.2002)

« L’humanisme chrétien est en mesure d’intégrer les meilleures acquisitions des sciences et des techniques pour le plus grand bonheur de l’homme. Il en conjure en même temps les menaces contre sa dignité de personne, sujet de droits et de devoirs, et contre son existence même (…). » (Discours, 19.11.1999)

« En créant l’être humain “homme et femme”, Dieu donne la dignité personnelle d’une manière égale à l’homme et à la femme, en les enrichissant des droits inaliénables et des responsabilités propres à la personne humaine. » (Exhortation apostolique Familiaris Consortio, 22.11.1981)

« Ayant abattu les barrières raciales, sociales ou sexuelles, le christianisme avait, depuis ses débuts, proclamé l’égalité de tous les hommes devant Dieu. » (Encyclique Fides et Ratio, 14.09.1998)

« Dieu a créé l’être humain, homme et femme, introduisant ainsi dans l’histoire du genre humain la “dualité” avec une entière parité, si l’on pense à la dignité humaine, et avec une merveilleuse complémentarité, si l’on pense au partage des attributions, des qualités et des tâches, liées à la masculinité ou à la féminité de l’être humain. » (Lettre apostolique Dilecti Amici, 31.03.1985)


Références :
https://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr.html pour citations de discours, homélies, audiences générales, messages, lettres, encycliques
LIV ED : Entrez dans l’Espérance, avec Vittorio Messori, Editions Plon/Mame, 1994

Partager ce post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Sanctifier toutes les activités par ses talents et sa créativité.