La miséricorde – imiter le Cœur de Dieu

Le Cœur de Dieu est miséricordieux. Créés à Son image et ressemblance, Dieu nous demande de faire preuve de miséricorde à chaque instant de notre vie.

« Dieu, en nous accordant la miséricorde, attend que nous soyons les témoins de la miséricorde dans le monde d’aujourd’hui. » (Homélie, 18.08.2002)

« “Voici quel est mon commandement : vous aimer les uns les autres comme je vous ai aimés” (Jn 15, 12). (…)  “Dieu, riche de miséricorde”. Cette devise résume d’une certaine façon toute la vérité sur l’amour de Dieu, qui a racheté l’humanité. “Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont Il nous a aimés, alors que nous étions morts par suite de nos fautes, nous a fait revivre avec le Christ” (Ep 2, 4-5). La plénitude de cet amour s’est révélée dans le sacrifice de la Croix. En effet :  “Nul n’a plus grand amour que celui-ci :  donner sa vie pour ses amis” (Jn 15, 13). Telle est la mesure de l’amour de Dieu ! Telle est la mesure de la miséricorde de Dieu ! Lorsque nous sommes conscients de cette vérité, nous nous rendons compte que l’invitation du Christ à aimer les autres, comme Il nous a aimés, nous propose à tous cette même perspective. Nous nous sentons d’une certaine façon poussés à offrir jour après jour notre vie, en faisant preuve de miséricorde envers nos frères, en utilisant le don de l’amour miséricordieux de Dieu. » (Homélie, 18.08.2002)

« “L’appel des humbles” (Jb 34, 28) du monde entier s’élève sans cesse de cette terre et parvient à Dieu. C’est le cri des enfants, des femmes, des personnes âgées, des réfugiés, de ceux qui ont subi un tort, des victimes de la guerre, des chômeurs. Les pauvres sont également parmi nous : les sans-abris, les mendiants, les affamés, les méprisés, ceux qui sont oubliés par leurs proches et par la société, les exclus et les humiliés, les victimes de divers vices. Un grand nombre d’entre eux tentent même de cacher leur misère humaine, mais il faut savoir les reconnaître. Il y a également les personnes qui souffrent dans les hôpitaux, les enfants orphelins et les jeunes qui font l’expérience des difficultés et des problèmes de leur âge. (…) L’ “aujourd’hui” du Christ devrait donc retentir avec toute sa force dans chaque cœur et le rendre sensible aux œuvres de miséricorde. “La plainte et l’appel des humbles” exige une réponse concrète et généreuse de notre part. Elle exige la disponibilité à servir le prochain. Nous sommes invités par le Christ. Nous sommes constamment appelés. Chacun de façon différente. En effet, en divers lieux l’homme souffre et appelle l’homme. Il a besoin de sa présence, de son aide. Combien est importante cette présence du cœur humain et de la solidarité humaine ! » (Homélie, 08.06.1999)


Références :
https://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr.html pour citations de discours, homélies, audiences générales, messages, lettres, encycliques

Partager ce post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Sanctifier toutes les activités par ses talents et sa créativité.