philosophe

Monseigneur Wojtyla le philosophe

Monseigneur Wojtyla écrit depuis sa jeunesse. Il a composé des poèmes, des pièces de théâtres, des articles religieux et aussi des œuvres philosophiques.

Karol Wojtyla est un écrivain de longue date. Il a composé de nombreux poèmes, écrits plusieurs pièces de théâtre et divers articles religieux.

Il s’est toujours intéressé aux personnes qui l’entouraient et à l’être humain en général. « (…) la réflexion sur l’homme et plus encore, un intérêt particulier et direct pour l’homme concret, pour tout homme individuellement – comme créature constituée en dignité naturelle et surnaturelle, grâce à l’action convergente et prévoyante du Dieu Créateur et du Fils Rédempteur – est pour moi un “habitus” mental que j’ai depuis toujours et qui a acquis une plus lucide détermination après les expériences de ma jeunesse et après l’appel à la vie sacerdotale et pastorale. » (Discours, 03.11.1979)

Karol Wojtyla a pu approfondir sa réflexion grâce à la foi, aux études de théologie, à sa vie et ses rencontres, et aussi par l’étude de la philosophie. En 1960, il avait écrit sa première œuvre philosophique, « Amour et responsabilité », à propos de l’amour humain et de la sexualité dans la morale chrétienne.

Malgré ses très nombreuses occupations à la tête du diocèse de Cracovie, en 1969, Monseigneur Wojtyla finit d’écrire sa principale œuvre philosophique, « Personne et acte », synthétisant sa vision de l’être humain. Dans ce livre, il explique au croyant et à l’incroyant, de manière détaillée mais accessible, que l’homme est responsable de ses actes, et justement ces actes révèlent qu’il est un sujet, une personne, et non un objet. Cette personne n’est pas seulement un sujet capable de penser, mais un sujet capable d’aimer, l’amour étant l’acte le plus élevé qu’il puisse réaliser, amour qui ouvre la personne à l’autre et à la transcendance, à Dieu.

Aucune des activités de Monseigneur Wojtyla n’est détachée de son service de Dieu, comme le raconte Don Stanislas : « (…) le cardinal avait fait mettre dans la chapelle de l’archevêché une petite table avec une lampe et du papier… Cela lui servait de bureau : tous ses textes, ses discours, ses articles et ses livres, il les écrivait là dans la chapelle : ils étaient le fruit de sa rencontre avec Jésus dans l’Eucharistie. » (LIV AD)


Références :
Jean Paul II – Témoin d’espérance, George Weigel, Editions Jean-Claude Lattès, 2005
https://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr.html
Personne et acte (réédition augmentée), Karol Wojtyla, Editions Parole et Silence, 2011
LIV AD : Auprès de Jean-Paul II – Ses amis et ses collaborateurs racontent, Wlodzimierz Redzioch, Editions du Parvis, 2014

Partager ce post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Sanctifier toutes les activités par ses talents et sa créativité.