La Sainte Messe – le plus grand cadeau de Dieu au monde

Quelle est la différence entre la Messe et une autre prière ? Est-ce utile d’aller à la Messe ? Qui a la chance d’avoir la Messe ? Saint Jean-Paul II répond.

« Tous ceux qui croient en Dieu prient ; mais le chrétien prie en Jésus-Christ : le Christ est notre prière ! La Sainte Messe est la prière suprême, parce que Jésus y est réellement présent et qu’elle renouvelle le Sacrifice de la Croix (…) » (Discours, 14.03.1979)

« (…) l’Eucharistie (…) est un lien entre le ciel et la terre. Elle englobe et elle imprègne toute la création. Le Fils de Dieu s’est fait homme pour restituer toute la création, dans un acte suprême de louange, à Celui qui l’a tirée du néant. C’est ainsi que lui, le prêtre souverain et éternel, entrant grâce au sang de sa Croix dans le sanctuaire éternel, restitue toute la création rachetée au Créateur et Père. Il le fait par le ministère sacerdotal de l’Église, à la gloire de la Trinité sainte. C’est vraiment là le mysterium fidei qui se réalise dans l’Eucharistie : le monde, sorti des mains de Dieu créateur, retourne à lui après avoir été racheté par le Christ. » (Encyclique Ecclesia de Eucharistia, 17.04.2003)

« (…) en la très sainte Eucharistie (…) se trouve le trésor de l’Église, le cœur du monde (…) Il est grand ce mystère, assurément il nous dépasse et il met à rude épreuve les possibilités de notre esprit d’aller au-delà des apparences. Ici, nos sens défaillent (…) mais notre foi seule, enracinée dans la parole du Christ transmise par les Apôtres, nous suffit. (…) Dans l’Eucharistie, nous avons Jésus, nous avons son sacrifice rédempteur, nous avons sa résurrection, nous avons le don de l’Esprit Saint, nous avons l’adoration, l’obéissance et l’amour envers le Père. » (Encyclique Redemptor Hominis, 04.03.1979)

« (…) toute la vie sacramentelle de l’Eglise et de chaque chrétien atteint son sommet et sa plénitude dans l’Eucharistie. » (Encyclique Redemptor Hominis, 04.03.1979)

« C’est seulement par l’Eucharistie qu’il est possible de vivre les vertus héroïques du christianisme : la charité jusqu’au pardon des ennemis ; l’amour pour celui qui nous fait souffrir ; le don de sa propre vie pour son prochain ; la chasteté, à tous les âges et dans toutes les situations de la vie ; la patience, spécialement dans la souffrance et quand on est décontenancé par le silence de Dieu devant les drames de l’Histoire ou de notre propre existence. Soyez donc toujours des âmes eucharistiques pour pouvoir être d’authentiques chrétiens. » (Homélie, 19.08.1979)


Références :
https://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr.html pour citations de discours, homélies, audiences générales, messages, lettres, encycliques

Partager ce post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Sanctifier toutes les activités par ses talents et sa créativité.