vacances

Don Karol et les vacances

Père Wojtyla est fidèle en amitié et passe ses vacances avec ses amis, comme depuis 5 ans déjà. Des vacances en plein air et actives.

En juillet 1958, Don Karol part en vacances, avec des passionnés de canoë, comme depuis 1953, avec son groupe d’amis qu’il s’est fait lorsqu’il était vicaire à la paroisse Saint-Florian. Les vacances sont passées en partie aux lacs de Mazurie et sur le fleuve Lyna, et le reste du temps en montagne, en général dans les Bieszczady, piémont des Carpates.

Pendant l’excursion, il doit quitter le groupe car il est convoqué par Monseigneur Wyszynski, à Varsovie. Il fait une partie du trajet sur le canoë, puis quitte ses jeunes et, pour se rendre à la gare, voyage sur un camion chargé de sacs de farine. Il prend ensuite un train de nuit pour se rendre à Varsovie. Là, le prélat lui annonce que le Pape Pie XII l’a nommé évêque auxiliaire de Cracovie. Don Karol lui dit qu’il est trop jeune (ce que plusieurs membres du clergé pensent aussi) : il n’a alors que 38 ans. Le prélat lui répond : « C’est une faiblesse dont vous vous libérerez bien vite ! Je vous prie de ne pas vous opposer à la volonté du Saint-Père. » (LIV LV)

Alors Don Karol accepte. « La coïncidence des dates m’avait frappé : la nomination m’avait été notifiée le 4 juillet, et c’était la date de la consécration de la cathédrale du Wawel. C’est un anniversaire qui a toujours eu un grand écho dans mon esprit. (…) Depuis mon enfance j’éprouve un attachement tout spécial pour la cathédrale du Wawel. Je ne me rappelle pas quand j’y suis allé pour la première fois, mais à partir du moment où j’ai commencé à la fréquenter, je me suis senti particulièrement attiré par elle et lié à elle. Le Wawel renferme en quelque sorte toute l’histoire de la Pologne. » (LIV LV)

Le lendemain, Père Wojtyla va remettre la lettre de nomination à Monseigneur Baziak. « Je me rappelle comme si c’était aujourd’hui que l’archevêque me prit par le bras et me conduisit dans le salon d’attente, où quelques prêtres étaient assis ; il s’exclama alors : Habemus papam ! » (LIV LV)

Don Karol demande de pouvoir retourner avec ses jeunes qu’il a laissés en campement. L’évêque refuse, alors Don Karol va prier à l’église des Franciscains, fait le Chemin de Croix, puis retourne demander la permission de rejoindre ses jeunes en Mazurie, pour pouvoir célébrer la Messe pour eux le dimanche. Cette fois, Monseigneur Baziak lui répond : « Oui, oui, allez-y donc ! Toutefois je vous prie – ajouta-t-il avec un sourire – de revenir pour la consécration. » (LIV LV)


Références :
Pope John Paul II, The biography, Tad Szulc, Scribner, 1995
Jean Paul II – Témoin d’espérance, George Weigel, Editions Jean-Claude Lattès, 2005
LIV LV : Levez-vous ! Allons ! Editions Plon/Mame, 2004

Partager ce post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Sanctifier toutes les activités par ses talents et sa créativité.