La Présentation de Jésus au temple – Journée de la vie consacrée

Pourquoi la journée de la vie consacrée a lieu le jour de la fête de la Présentation de Jésus au temple ? Quel lien avec la Miséricorde Divine ? Qu’en dit Saint Jean-Paul II ?

En 1997, Saint Jean-Paul II annonce : « Après la célébration du Synode des Évêques sur la Vie consacrée et la publication de l’Exhortation apostolique “Vita consecrata”, qui a reçu un si bon accueil dans les familles religieuses et chez un grand nombre de prêtres et de laïcs, j’ai décidé d’instituer une Journée de la vie consacrée, célébrée le 2 février, fête de la Présentation de Jésus au temple. (…) Dans le monde actuel marqué par des engagements et des distractions, par des devoirs absorbants et des réalités captivantes, cette journée contribuera certainement à faire apparaître avec plus d’acuité et d’urgence, la responsabilité qu’ont les hommes et les femmes consacrés d’incarner avec joie et sérénité la vie et le message du Fils de Dieu. Ils annonceront ainsi à notre monde d’aujourd’hui, dans les situations les plus diverses, qu’en définitive, le Seigneur est pour l’homme le véritable Amour, la vraie richesse, le chemin de Réalisation le plus sûr. (…) voilà le plus grand service à rendre à l’homme d’aujourd’hui. (…) » (Discours, 06.01.1997, site du Vatican)

Pourquoi célébrer cette journée de la vie consacrée le jour de la fête de la Présentation de Jésus au temple ? Saint Jean-Paul II explique : « (…) Depuis plusieurs dizaines d’années, dans l’Église de Rome et dans d’autres Églises particulières, la fête du 2 février a rassemblé presque spontanément autour du Pape et des évêques les membres des Instituts de vie consacrée et des Sociétés de vie apostolique pour manifester comme “en chœur”, le don et l’engagement que contiennent leur appel et leur présence spécifique dans l’Église dans la variété de leurs charismes. Je désire donc que la célébration de la journée de la vie consacrée en cette fête liturgique rassemble les personnes consacrées et le peuple chrétien pour chanter avec la Vierge Marie, les merveilles que le Seigneur accomplit encore en tant de ses fils et de ses filles et pour manifester à tous que la condition du peuple saint de Dieu est d’être un peuple entièrement consacré au Seigneur. (…) » (Discours, 06.01.1997, site du Vatican)

Ceci nous rappelle que la recherche de la vocation propre à chacun est un devoir si nous souhaitons nous mettre à la suite de Jésus.

« (…) La journée de la vie consacrée sera célébrée en la fête de la Présentation du Seigneur au temple. Cette fête nous aide, elle aussi, à entrer dans le mystère de la vie consacrée. Cette fête liturgique ancienne fait mémoire de la présentation de Jésus au temple de Jérusalem par Marie et Joseph “pour l’offrir au Seigneur”, comme le dit l’Évangéliste Luc (Lc 2, 22). Dans la scène évangélique est révélé le mystère de Jésus, le Consacré du Père, venu dans le monde pour accomplir sa volonté (cf He 10,5-7). Le vieillard Siméon le proclame “Lumière pour éclairer les nations païennes” et par ses paroles prophétiques annonce l’offrande plénière de Jésus à son Père et sa victoire finale (cf Lc 2, 32-35). Marie, la mère de Jésus s’associe par le même mouvement d’oblation à la présentation du Christ. (…) La Présentation de Jésus au temple est une éloquente icône du don total de soi pour tous ceux qui ont été appelés à reproduire dans l’Église et dans le monde, par les conseils évangéliques, “les traits caractéristiques de Jésus chaste, pauvre et obéissant” (Vita Consecrata 1). (…) » (Discours, 06.01.1997, site du Vatican)

Qu’attend Saint Jean-Paul II de la célébration de la journée de la vie consacrée ? Il répond :

« (…) Cette journée a au moins un triple but:

En premier lieu, il est beau et juste de remercier le Seigneur pour le grand don de la vie consacrée, qui enrichit et réjouit l’Église par la multiplicité des charismes et le dévouement de tant de vies totalement données au Seigneur et aux frères. (…) don par lequel l’Esprit continue à animer et soutenir son Église dans son engagement envers le monde.

En second lieu cette journée a pour but de faire mieux connaître et apprécier la vie consacrée au peuple de Dieu tout entier, des Évêques aux prêtres, des laïcs aux personnes consacrées elles-mêmes. (…) la vie consacrée a pour mission prioritaire de garder vivante dans l’Église la forme historique de vie assumée par le Fils de Dieu quand il est venu sur cette terre. (…) La connaissance et l’amour de la vie consacrée naissent donc de l’approfondissement des exigences radicales inhérentes au message évangélique: le but de la vie du chrétien est d’appartenir au Père, dans l’imitation du Christ, sous l’action de l’Esprit. En contemplant le don de la vie consacrée, l’Église contemple sa vocation la plus profonde, celle de n’appartenir qu’à son Seigneur.

Le troisième motif concerne les personnes consacrées elles-mêmes; elles sont invitées à célébrer ensemble et solennellement les merveilles que le Seigneur a accomplies en elles; elles sont conviées à réfléchir sur le don reçu, (…) à prendre conscience de leur mission incomparable dans l’Église pour la vie du monde. (…) » (Discours, 06.01.1997, site du Vatican)

Saint Jean-Paul II a toujours eu un très grand respect et une très grande estime de la vie consacrée et du sacerdoce.

Quel est le lien entre la vie consacrée, la Présentation de Jésus au temple et la Miséricorde Divine ? Voici les explications de Saint Jean-Paul II : « “Il a dû devenir en tout semblable à ses frères, afin de devenir dans leurs rapports avec Dieu un grand prêtre miséricordieux et fidèle” (He 2, 17). Ces paroles, tirées de l’Épître aux Hébreux, expriment bien le message de la fête d’aujourd’hui de la Présentation du Seigneur au Temple. (…) L’événement que nous célébrons aujourd’hui nous reporte à ce que firent Marie et Joseph, lorsque, quarante jours après la naissance de Jésus, ils l’offrirent à Dieu comme leur fils unique, se soumettant aux prescriptions de la loi de Moïse. Cette offrande devait ensuite trouver son plein et parfait accomplissement dans le mystère de la passion, de la mort et de la résurrection du Seigneur. Alors, il aurait réalisé sa mission de “Prêtre souverain miséricordieux et fidèle” partageant jusqu’au bout notre condition humaine. (…) » (Homélie, 02.02.2004, site du Vatican)

« (…) Dans ce cadre de lumière, de foi et d’espérance, l’Église célèbre la Journée de la Vie consacrée. Ceux qui ont offert pour toujours leur existence au Christ pour l’avènement du Royaume de Dieu sont invités à renouveler leur “oui” à la vocation particulière reçue. Mais c’est également toute la communauté ecclésiale qui redécouvre la richesse du témoignage prophétique de la vie consacrée, dans la variété de ses charismes et de ses engagements apostoliques. (…) Le Christ vous appelle à vous conformer toujours plus à Lui, qui, par amour, s’est fait obéissant, pauvre et chaste. Continuez à vous consacrer avec passion à l’annonce et à la promotion de son Royaume. Telle est votre mission, nécessaire aujourd’hui comme par le passé! (…) Nous contemplons la Vierge tandis qu’elle offre son Fils au Temple de Jérusalem. Celle qui avait accueilli de façon inconditionnée la volonté de Dieu au moment de l’Annonciation, répète aujourd’hui, d’une certaine façon, son “Je suis la servante du Seigneur! Qu’il m’advienne selon ta parole” (Lc 1, 38). Cette attitude d’adhésion docile aux desseins divins marquera toute son existence. La Madone est donc le premier modèle élevé de toute personne consacrée. Laissez-vous guider par Elle, chers frères et sœurs. Ayez recours à son aide avec une humble confiance, en particulier dans les moments d’épreuve. (…)  » (Homélie, 02.02.2004, site du Vatican)

« (…) En réalité, la présentation de cet enfant au temple, comme d’un premier-né des familles d’Israël, justement est un signe de ceci : c’est l’annonce de toutes les expériences, les souffrances et les épreuves auxquelles lui-même se soumettra pour venir en aide à l’humanité, à ces hommes que la vie met très souvent à rude épreuve. Ce sera lui, miséricordieux, seul et éternel Prêtre de la nouvelle et immuable Alliance de Dieu avec l’humanité, qui révélera la miséricorde divine. Lui, le révélateur du Père qui “a tant aimé le monde” (Jn 3, 16). Lui, lumière, lumière qui illumine tout homme, dans la succession des différentes phases de l’histoire. (…) L’œuvre sanctifiante de Dieu touche les temples faits de mains d’hommes, mais sa place la plus appropriée est l’homme lui-même. La consécration des édifices, bien que magnifiques d’architecture, est le symbole de la sanctification que l’homme tire de Dieu à travers le Christ. Par le Christ, toute personne, homme ou femme, est appelée à devenir un temple vivant dans l’Esprit Saint : temple dans lequel Dieu habite réellement. D’un tel temple spirituel, Jésus en parla dans son dialogue avec la samaritaine, en révélant qui sont les vrais adorateurs de Dieu, c’est-à-dire ceux qui lui rendent gloire “en esprit et en vérité” (cf Jn 4, 23-24). (…)  » (Homélie, 02.02.1994, site du Vatican)


A nous de discerner quelle est notre vocation pour mieux servir la Dieu et Sa Miséricorde Divine, que ce soit dans la vie consacrée ou dans une vie consacrée à Lui dans le mariage ou le célibat ! Faisons rayonner la Bonne Nouvelle de l’Amour de Dieu pour nous en étant un temple vivant de Sa Présence et en utilisant les talents qu’Il nous a donnés pour le faire !


Références :
https://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr.html pour citations de discours, homélies, audiences générales, messages, lettres, encycliques (traductions de l’italien quand texte indisponible en français)

Partager ce post

Sanctifier toutes les activités par ses talents et sa créativité.